« La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel. »

Genèse 19 v 26 

Dimanche 06 mars 2016

Pasteur Mosolo Mbulungu

Genèse 19 v 26 : « La femme de Lot regarda en arrière, et elle devint une statue de sel. »

Pour résumer ce qui s’est passé avant d’arriver ici, il y avait Lot qui vivait à Sodome et Gomorrhe une ville où il y avait des choses qui ne plaisaient pas à Dieu à un tel point qu’Il va se mettre en colère et va vouloir détruire cette ville. Mais avant cela il va envoyer ses anges à cause de la prière d’Abraham. Lot va accueillir ses anges, il va les garder et même les protéger et de là le Seigneur va parler à Lot pour lui dire qu’Il allait détruire cette ville il lui dit de prendre sa famille et de fuir de cette ville mais Il leur demanda une seule chose de ne pas regarder en arrière. Donc Lot pris sa femme et ses filles et ils s’en allèrent de cette ville mais, et on arrive au verset 26, la femme de Lot regarda en arrière et elle fut changée en statue de sel.

 

Donc au verset 26 on nous dis que la femme de Lot fut changée en statue de sel, elle resta sur place alors que Lot et ses filles continuèrent d’avancer, mais elle resta sur place parce qu’elle avait regardée en arrière. Dieu m'a mis à cœur de vous dire ceci : arrêtons de vivre dans le passé. Nous avons cette tendance aujourd’hui de toujours regarder ce qui c’est passé, mais comme on regarde toujours en arrière, on ne peut pas non plus avancer. On reste toujours sur place à cause de notre passé. Il faut donc arrêter de vivre dans le passé, il faut arrêter de regarder toujours en arrière parce que ce qu’il faut savoir c’est que pendant que toi tu restes là à regarder en arrière il y a les autres qui avance. L’heure avance, le jour avance, tout avancent. Ce n’est pas parce que tu vas commencer à pleurer pour ton passé que le temps va s’arrêter jusqu’à ce que tu aies fini. Parce que la femme de Lot à regardé en arrière elle devint une statue de celle, elle était bloquée elle ne pouvait plus aller en avant. J’aimerai vous dire ceci, regarder en arrière, sur notre passé, sur ce que l’on a eu ou ce que l’on n’a pas eu, tout cela, notre passé et c’est un grand dangé pour notre avenir.  Il faut savoir que même si tu regardes en arrière tu ne pourras pas changer ce qui c’est passé, ton passé restera toujours ton passé, il y a rien qui ne pourra être changé parce que c’est déjà passé ce qui importe le plus c’est ce qui vient. C’est sur l’avenir que l’on a un impact or l’avenir dépend du présent, de ce que tu vie aujourd’hui. Donc aussi longtemps que tu restes dans ton passé tu ne pourras pas avancer, il faut oublier les phrases qui commence par « j'était », ce qui est passé est passé mais le présent crée le futur donc cela veut dire que c’est aujourd’hui qu’il faut commencer vraiment à semer pour ton futur.

 

Une fois un homme de Dieu me dit « ah pasteur, toi tu ne sais pas comment j’étais dans la vie chrétienne j’étais un grand homme de Dieu » mais le problème c’est le « j’étais », or le « j’étais » devant le Seigneur c’est passé, et le seigneur regarde le présent parce que c’est le présent qui va amener les bénédictions et la victoire pour le futur. Ton passé t’a amené déjà des choses pour aujourd’hui mais aujourd’hui t’amène des choses pour demain. C’est pour ça que l’important c’est aujourd’hui, qu’est-ce que tu peux mettre en place pour aujourd’hui c’est ça qui importe, pas ton passé car il est déjà passé. Le problème avec notre passé c’est que quand on commence à y penser ça nous détruit. On commence à se dire « si seulement… » ; mais penser comme ça c’est inutile parce que maintenant c’est le présent.

Ecclésiaste 7 v 10 : « Ne dis pas : « Comment se fait-il que les jours passés aient été meilleurs que ceux-ci ? » car ce n'est pas la sagesse qui te pousse à demander cela. » Tu ne peux pas te dire que les jours passé était meilleur parce que ça c’est vivre dans le regret il faut se dire qu’est-ce que je peux faire aujourd’hui pour que demain soit meilleur. Ce qui est passé je le ramasse déjà aujourd’hui mais moi je voudrai ramasser quelque chose demain. Oui c’est vrai les échecs du passé doivent nous aider nous donner de la sagesse mais nous nous restons dans l’apitoiement on ne fait que pleurer sur nos échecs passé et on n’avance pas et là le diable se réjouis de nous voir pensé toujours au passé comme ça on ne pense pas au présent et on ne peut pas non plus ouvrir son avenir.

 

Les sucées ou les gloires du passé doivent nous encourager pour le présent, c’est-à-dire ce que j’étais sa c’est ce que j’étais maintenant j’aimerais être ce que je suis comme ça demain je serai.             

 

Philippiens 3 v 13-14 : « Frères, je ne pense pas l'avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus Christ. »

 

Paul nous dit que là son passé il ne peut plus rien y faire alors il préfère l‘oublier, mais il n’a pas dit qu’il n’avait pas de problème dans son passer mais qu’il préfère l’oublier pour pouvoir regarder vers le futur avec effort. Parce que son but était d’être bien avec le seigneur. Fait de cela ton but que tu sois bien avec le seigneur. Comme dis Paul il court droit au but pour le prix de la vocation céleste, donc Paul avais compris ceci, il y a un prix mais tout prix se paye aussi, maintenant pas avec de l’argent mais en regardant ta vie est en étant bien avec Dieu parce que Jesus a déjà tout payé à la croix toi on te dit seulement d’obéir de respecter de pratiquer de marcher comme Dieu le veut c’est notre prix à nous.

 

Le meilleur est devant nous, la promesse est devant nous. Quand on parle de promesse ce n’est pas pour le passé, une promesse concerne toujours l’avenir c’est pour cela travaillons notre présent pour recevoir l’avenir. On aime souvent remettre les choses a plus tard mais aussi longtemps que toi tu remets à plus tard Dieu remet aussi tes promesses a plus tard, il faut commencer à se dire aujourd’hui non j’arrête, c’est-à-dire que quand tu prends acte et que tu commences à appliquer tu dis à la promesse aussi de s’accomplir. Il faut prendre la décision de vivre avec Dieu et ce n’est pas facile c’est pour ça que Paul dis « je cours vers mon but », il y a un effort à faire.

 

Jérémie 3 v 16 – 24 : « Lorsque vous aurez multiplié et fructifié dans le pays, En ces jours-là, dit l'Éternel, On ne parlera plus de l'arche de l'alliance de l'Éternel ; Elle ne viendra plus à la pensée ; On ne se la rappellera plus, on ne s'apercevra plus de son absence, Et l'on n'en fera point une autre. En ce temps-là, on appellera Jérusalem le trône de l'Éternel ; Toutes les nations s'assembleront à Jérusalem, au nom de l'Éternel, Et elles ne suivront plus les penchants de leur mauvais cœur. En ces jours, La maison de Juda marchera avec la maison d'Israël ; Elles viendront ensemble du pays du septentrion Au pays dont j'ai donné la possession à vos pères. Je disais : Comment te mettrai-je parmi mes enfants, Et te donnerai-je un pays de délices, Un héritage, le plus bel ornement des nations ? Je disais : Tu m'appelleras : Mon père ! Et tu ne te détourneras pas de moi. Mais, comme une femme est infidèle à son amant, Ainsi vous m'avez été infidèles, maison d'Israël, Dit l'Éternel. Une voix se fait entendre sur les lieux élevés ; Ce sont les pleurs, les supplications des enfants d'Israël ; Car ils ont perverti leur voie, Ils ont oublié l'Éternel, leur Dieu. Revenez, enfants rebelles, Je pardonnerai vos infidélités. -Nous voici, nous allons à toi, Car tu es l'Éternel, notre Dieu. Oui, le bruit qui vient des collines et des montagnes n'est que mensonge ; Oui, c'est en l'Éternel, notre Dieu, qu'est le salut d'Israël. »

 

Donc on nous dit que dans le passé il y a des choses qui sont venus pour dévorer, c’est-à-dire que tous ce qu’Israël fait a toujours amené quelque chose qui bloque le présent donc tout ça pour dire que notre présent peut ouvrir le futur comme il peut le fermer c’est pour cela que c’est le présent le plus important. Pour entrer dans la bénédiction de Dieu il faut bien travailler le présent.

 

Lamentation 3 v 19 – 24 « Je suis dans le malheur et je ne sais pas où je vais. Penser à mon malheur est pour moi comme un poison amer. J’y pense sans arrêt, je ne peux pas oublier, et je suis abattu. Mais voici la pensée qui me vient à l’esprit, voici pourquoi j’espère : La bonté du SEIGNEUR n’est pas épuisée, il n’a pas fini de montrer son amour. Chaque matin, sa bonté et son amour sont tout neufs. Oui, ta fidélité est immense ! Je me dis : « Le SEIGNEUR est mon trésor. » C’est pourquoi je compte sur lui. »

Que l’Eternel soit ton trésor, si l’Eternel devient ton trésor ton avenir est assurer. Il y a eu de la négativité, tu es tombé, mais aujourd’hui tu peux te dire que non je veux changer ma vie, ne regarde pas aux autres beaucoup vivent leur vie par rapport aux autres au passé des autres mais toi c’est toi sème aujourd’hui pour récolter demain.

 

2 Thessaloniciens 3 v 10 : « En effet, quand nous étions chez vous, nous vous avons donné ce conseil : celui qui ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus ! » C’est difficile de changer, on se demande comment on pourra vivre en abandonnant tel ou tel chose mais on sait que l’on perd mais on ne sait pas encore ce qu’on va gagner. Changeons notre façon de penser.

 

Apocalypse 2 v 5 : « Souviens-toi : tu avais bien commencé et puis tu es tombé. Change ta vie et agis comme tu agissais au début. Si tu ne changes pas, je vais m’approcher de toi et je vais enlever ta lampe de sa place. » Notre Dieu est fidèle a lui-même il nous attend quand on revient a lui il ne nous met jamais dehors il est toujours prêt a nous recevoir pour construire notre avenir.

 

Esaïe 44 v 21 : « Souviens-toi de cela, Jacob ! Souviens-t ’en, Israël, car tu es mon serviteur. Je t'ai façonné pour que tu sois mon serviteur, Israël, je ne t'oublierai pas. » Dieu ne t’oublis pas il te regarde aujourd’hui c’est à toi de prendre ta vie au sérieux ne passons plus de temps a rien mais prenons notre vie au sérieux des fois il te faudra abandonner des choses que tu crois avantageuse pour toi mais si elles ne sont pas avantageuses pour Dieu tu ne perds rien du tout Paul dis que ce qui était bénéfique pour moi je trouve ça comme une perte pour Jesus Christ (Philippiens 3 v 8).

 

Proverbe 8 v 34 : « Heureux l'homme qui m'écoute, qui veille chaque jour sur mes portes et qui garde l'entrée de ma maison ! » Pour être heureux écouter ce que Dieu vous dis, il y a une différence entre entendre et écouter, il faut écouter Dieu donc non seulement entendre ce que dis Dieu mais le mettre aussi en pratique.