Boaz et jachim :
Symbole d'enracinement  en Dieu 

Dimanche 9 Janvier 2022

Pasteur Mbulungu Mosolo

1 rois 7 v15 à22 : « 15Il fit les deux colonnes d'airain. La première avait dix-huit coudées de hauteur, et un fil de douze coudées mesurait la circonférence de la seconde. 16Il fondit deux chapiteaux d'airain, pour mettre sur les sommets des colonnes; le premier avait cinq coudées de hauteur, et le second avait cinq coudées de hauteur. 17Il fit des treillis en forme de réseaux, des festons façonnés en chaînettes, pour les chapiteaux qui étaient sur le sommet des colonnes, sept pour le premier chapiteau, et sept pour le second chapiteau. 18Il fit deux rangs de grenades autour de l'un des treillis, pour couvrir le chapiteau qui était sur le sommet d'une des colonnes; il fit de même pour le second chapiteau. 19Les chapiteaux qui étaient sur le sommet des colonnes, dans le portique, figuraient des lis et avaient quatre coudées. 20Les chapiteaux placés sur les deux colonnes étaient entourés de deux cents grenades, en haut, près du renflement qui était au delà du treillis; il y avait aussi deux cents grenades rangées autour du second chapiteau. 21Il dressa les colonnes dans le portique du temple; il dressa la colonne de droite, et la nomma Jachim; puis il dressa la colonne de gauche, et la nomma Boaz. 22Il y avait sur le sommet des colonnes un travail figurant des lis. Ainsi fut achevé l'ouvrage des colonnes. »

 

 

Salomon, fils de David a construit le temple de Dieu. Ce temple est le symbole de la relation des hommes avec Dieu. C’est là, que l’on s’affermissait dans la foi. Le temple, ici symbolise la relation du chrétien avec notre Seigneur.

 

On trouvait dans le temple de Salomon, deux piliers, Boaz et Jachim qui se trouvaient à l’entrée du temple. Ils ne servaient donc pas à soutenir le temple.

 

  • Jachim : son nom signifie « celui qui affermit » : symbolise affermissement. Jachim nous montre qu’un chrétien doit être affermis en Dieu. Il faut donc affermir notre foi. C’est Dieu qui nous affermit.

 

Lisons Deutéronome 32v4 : « Il est le rocher; ses oeuvres sont parfaites, Car toutes ses voies sont justes; C'est un Dieu fidèle et sans iniquité, Il est juste et droit. »

 

1 Samuel 2v22 : « Nul n'est saint comme l'Eternel; Il n'y a point d'autre Dieu que toi; Il n'y a point de rocher comme notre Dieu ».

 

Psaumes 31v4 : « Tu me feras sortir du filet qu'ils m'ont tendu; Car tu es mon protecteur. »

 

Ces trois versets nous montrent que toute la volonté d’un chrétien n’est rien si elle n’est pas fondée sur des fondations solides, sur Jésus. Notre vie chrétienne doit être construite sur du roc et non sur des fondations fragiles. Ainsi notre foi ne vacillera pas, tout comme une colonne de bronze ne vacille pas.

 

  • Boaz : son nom signifie « en Dieu est la force » : Boaz, nous montre que nous devons toujours être prêt au combat. Notre vie chrétienne ne sera jamais une vie calme Nous aurons des combats sur cette terre mais nous devrons aussi mener des combats spirituels. La force d’un chrétien, c’est Dieu.

 

Mathieu 11v12 : « Depuis le temps de Jean-Baptiste jusqu'à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s'en emparent ». 

 

Esaïe 41v10 : « Ne crains rien, car je suis avec toi; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante. »

 

Esaïe 40v31 : « Mais ceux qui se confient en l'Eternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles; Ils courent, et ne se lassent point, Ils marchent, et ne se fatiguent point »

 

Philippiens 4v13 : « Je puis tout par celui qui me fortifie. » 

 

Une fois ancrée en Dieu, nous avons tous une force spirituelle alimentée par la Parole de Dieu.

 

Mathieu 25v 14 à 30 : « 4 Il en sera comme d'un homme qui, partant pour un voyage, appela ses serviteurs, et leur remit ses biens.15 Il donna cinq talents à l'un, deux à l'autre, et un au troisième, à chacun selon sa capacité, et il partit.16 Aussitôt celui qui avait reçu les cinq talents s'en alla, les fit valoir, et il gagna cinq autres talents.17 De même, celui qui avait reçu les deux talents en gagna deux autres.18 Celui qui n'en avait reçu qu'un alla faire un creux dans la terre, et cacha l'argent de son maître.19 Longtemps après, le maître de ces serviteurs revint, et leur fit rendre compte.20 Celui qui avait reçu les cinq talents s'approcha, en apportant cinq autres talents, et il dit: Seigneur, tu m'as remis cinq talents; voici, j'en ai gagné cinq autres.21 Son maître lui dit: C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.22 Celui qui avait reçu les deux talents s'approcha aussi, et il dit: Seigneur, tu m'as remis deux talents; voici, j'en ai gagné deux autres.23 Son maître lui dit: C'est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître.24 Celui qui n'avait reçu qu'un talent s'approcha ensuite, et il dit: Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n'as pas semé, et qui amasses où tu n'as pas vanné;25 j'ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre; voici, prends ce qui est à toi.26 Son maître lui répondit: Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n'ai pas semé, et que j'amasse où je n'ai pas vanné;27 il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j'aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt.28 Otez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents.29 Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l'abondance, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a.30 Et le serviteur inutile, jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. »

 

La force spirituelle est un don qui doit être utilisé. Tout comme les talents doivent être développés, la force spirituelle doit être développée et nourrie.

Jachim et Boaz, ensemble formeront une colonne solide qui ne vacillera pas. Boaz représente le fait d’étudier la Parole qui nous fortifie et de la mettre en pratique. Jachim représente la prière qui affermie dans la vie chrétienne. 

 

Versets 17 à 20 :

 

Les 7 chaînettes, nous montrent que la Parole et la prière sont étroitement liées entre elles. On nous montre que les deux sont indissociables. Le chiffre 7 représente la perfection. Les grenades symbolisent la vie. La fleur de lys représente union de Jachim et de Boaz, donc de la prière et de la Parole, ce qui donne la vie. Cette fleur représente not